Jean-Pierre Sueur s’inquiète du suivi des femmes victimes du Distilbène

Sénat, questions orales, séance publique du 31 juillet 2018

La prise en charge des enfants (et petits-enfants) exposés in utero au Distilbène n’est toujours pas solutionnée en 2018…

Jean-Pierre Sueur, sénateur du Loiret, vice-président de la commission des lois du sénat, ancien ministre, a posé ce mardi 31 juillet 2018 une question orale à Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé, sur les modalités de réparation du préjudice subi par les victimes du Distilbène (DES).

Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées lui a apporté, au nom d’Agnès Buzyn, des réponses.

Sources

Le Distilbène DES, en savoir plus

Have your say ! Share your views