L’envers de la pilule, les dessous de l’industrie pharmaceutique

Un ouvrage incontournable, de J.-Claude St-Onge

J.-Claude St-Onge, dévoile l’envers sombre et alarmant des pratiques de l’industrie pharmaceutique.

À l’heure où le public se pose de plus en plus de questions sur l’avenir de notre système de santé et l’augmentation sans cesse croissante de la part des médicaments dans les dépenses de santé, L’envers de la pilule est un ouvrage incontournable.

S’appuyant sur une recherche poussée et possédant une plume alerte, J.-Claude St-Onge, brosse un tableau clair des dessous de l’industrie pharmaceutique. Dans cette synthèse, il dévoile l’envers sombre et alarmant des pratiques de cette industrie et montre comment elle est devenue, au cours des dernières décennies, la plus rentable de toutes. Son analyse porte entre autres sur

  • les profits colossaux et en constante progression de cet empire financier,
  • les brevets et le monopole des médicaments,
  • les essais cliniques,
  • la recherche et développement,
  • le marketing,
  • la médicalisation des événements de la vie ou l’art de forger des pathologies,
  • les nouveaux médicaments qui n’en sont pas véritablement, trop chers et moins efficaces que les vieilles pilules,
  • les médicaments dangereux,
  • les médicaments plus ou moins utiles.

En excellent vulgarisateur, il illustre son -propos d’exemples probants.”À petite dose, on finit par digérer ces faits. Mais, en les mettant bout à bout, la pilule devient difficile à avaler“, estime l’auteur.

L’analyse du livre sur pharmacritique et ecosociété.

Sur Flickr®

 

Have your say ! Share your views