Le glyphosate est-il cancérogène?

Glyphosate: divergences d’opinions entre UE et OMS

Conclusion

A l’Efsa:

L’expertise européenne estime “improbable” le potentiel cancérogène du glyphosate. Pour les experts européens, un mécanisme par lequel le glyphosate pourrait conduire au développement de cancers, comme la génotoxicité, n’est pas avéré. Ils considèrent que les études animales produisent des résultats incohérents et/ou statistiquement non significatifs. Partant, les liens épidémiologiques mis en évidence chez les humains, entre glyphosate et lymphome, de faible ampleur et obtenus avec une méthodologie fragile, sont attribués au hasard.

Au CIRC:

Roundup : le pesticide divise l’Union européenne et l’OMS, Le Monde, 28.03.2016.

L’agence de l’OMS classe le glyphosate dans la catégorie “cancérogène probable” pour l’homme. Elle juge les éléments de preuves épidémiologiques “limités“, mais considère que les expérimentations animales font apparaître des cancers trop rares pour être le fruit du hasard. De surcroît, les experts réunis par le CIRC estiment que le glyphosate a un effet génotoxique susceptible d’induire des cancers. Enfin, des travaux indépendants du CIRC, publiés en février dans la revue Chemosphere, suggèrent que les effets génotoxiques du glyphosate peuvent dépendre du sexe des animaux exposés. Cette nouvelle étude est susceptible d’expliquer une part des divergences entre les deux expertises.

Lisez Roundup : le pesticide divise l’Union européenne et l’OMS, par Stéphane Foucart, journaliste scientifique au journal Le Monde, 28.03.2016.

Have your say ! Share your views