Prise en charge d’un fond d’indemnisation pour les victimes du médicament Distilbène

Isabelle Granger s’adresse à Madame la Ministre de la Santé, Agnès Buzyn

Victime du médicament Distilbène, 1er cancer à 20 ans du col de l’uterus, de nombreuses opérations, curiethérapie, radiothérapie, pour finir en totale, je n’aurai jamais d’enfant. Récidive 24 ans après, métastases du 1er cancer au péritoine et au foie. Au mois d’avril, cela fera 4 ans que je subis de la chimio en continu. Cadre, je suis maintenant malheureusement en invalidité. Je ne suis pas la seule victime. Ce médicament était prescrit aux femmes enceintes pour éviter les fausses couches. Les enfants de ces mères, naissaient soit avec une malformation de l’appareil génital, infertilité ou pire un cancer à cellules claires dit “ACC” typique du médicament Distilbène. Les petits enfants sont également touchés. Quand cela s’arrêtera-t’il ? Les laboratoires existent et exercent encore. De nombreux procès ont lieu. Certains déjà gagnés par les victimes. Voir vidéo sur YouTube Filles Distilbène.

 

Le Distilbène DES, en savoir plus

Have your say ! Share your views