Procès Distilbène : le labo UCB Pharma à nouveau condamné

Victoire de Stéphanie Chevallier ! Le tribunal de Nanterre a condamné le laboratoire UCB Pharma à lui verser plus de 130 000 euros de dommages et intérêts

stephanie chevallier
Stéphanie est présidente de l’association
Les Filles DES

Stéphanie Chevallier – auteure du livre Moi, Stephanie, Fille DistilbèneLe Scandale de la Maternité volée… , présidente de l’association Les Filles DES,  dont voici une vidéo d’archive 2009 – a été pleinement reconnue comme victime par le Tribunal de Nanterre après plus de neuf ans d’attente au total.

A cause de son exposition in utero au Distilbène, Stéphanie souffre de problèmes de stérilité et de malformations utérines qui l’ont notamment privée du bonheur de donner la vie. En 2005, elle engage une procédure judiciaire contre le laboratoire UCB Pharma qui commercialisait le DES. Son procès n’aura pas lieu car UCB Pharma fait annuler la demande d’expertise médicale en appel. Puis, en 2009, la Cour de Cassation annonce qu’il est interdit de faire appel d’une telle demande. Le dossier de Stéphanie peut donc être plaidé et jugé. Mais la lenteur de la justice française la contraint à attendre cinq ans de plus pour que le procès s’ouvre enfin.

Aujourd’hui 22 mai 2014 , la justice à condamné le laboratoire UCB Pharma à lui verser plus de 133 000 euros de dommages et intérêts…

Le Distilbène DES, en savoir plus

3 thoughts on “Procès Distilbène : le labo UCB Pharma à nouveau condamné”

  1. Think I’m undiagnosed DES daughter, found spine scan which I was told was normal 2007 looks terrible spine breast

  2. Since asking for medical records and a report of scan I’ve been admitted under mental Heath act, detained, no contact with anyone who believed me. I have pics

Have your say ! Share your views