La psychiatrie conserve une place importante dans les parcours de transition des personnes transgenres

Transidentité: la difficile question de la psychiatrie dans les parcours de transition

Pour débuter une thérapie hormonale, un examen psychiatrique est presque systématique en milieu hospitalier.
S’ensuit un passage devant une commission pluridisciplinaire, composée d’un psychiatre, d’un endocrinologue, ou encore d’un chirurgien.

La communauté scientifique spécialisée “s’accorde bien heureusement pour affirmer” que la “variance de genre” n’est pas une pathologie.

Have your say ! Share your views