La contraception chez les adolescents canadiens

Les adolescentes devraient choisir le stérilet avant la pilule, dit la Société canadienne de pédiatrie

Les craintes liées à l’utilisation du stérilet sont des vestiges du siècle dernier, expliquent les pédiatres.

Résumé

Chez les adolescents, la santé sexuelle et reproductive est un aspect important des soins de santé complets. Le présent document de principes fournit des conseils afin de sélectionner des contraceptifs à l’intention des adolescentes et de leur en prescrire, y compris les contraceptifs hormonaux courants (pilule, timbre, anneau et progestatif injectable) et les contraceptifs réversibles à longue durée d’action (CRLDA).

Tel qu’on les utilise habituellement, les CRLDA, qui incluent les implants sous-cutanés (non offerts au Canada) et les contraceptifs intra-utérins, sont beaucoup plus efficaces que les contraceptifs hormonaux.

Le présent document de principes recommande les CRLDA comme contraception de première intention chez les adolescentes canadiennes, tout en soulignant que les dispensateurs de soins doivent collaborer avec les jeunes dans le choix d’un moyen de contraception que celles-ci trouvent acceptable, sécuritaire, efficace et pratique. Des stratégies sont proposées pour éliminer les obstacles à l’adoption et au maintien de la contraception.

Référence. Interview HuffPost Québec. Image Ben White.