Quelle formation à l’indépendance pour les étudiants en médecine?

Thèse de Paul Scheffer, docteur en sciences de l’éducation, 2017

Les travaux de Paul Scheffer, membre actif du Formindep, ont insufflé une dynamique au sein des facultés de médecine puisque l’élaboration de sa thèse a été le point de départ d’un classement des facultés de médecine en fonction de leur indépendance vis à vis de l’industrie pharmaceutique.

Résumé

L’influence systémique de l’industrie pharmaceutique en médecine est étudiée depuis des décennies. La recherche et la clinique sont fortement touchées, avec des enjeux sanitaires, économiques et éthiques majeurs. La faiblesse des études médicales, en termes de formation à l’indépendance, est régulièrement identifiée comme l’un des secteurs prioritaires où des changements conséquents sont à apporter. Ceci serait d’autant plus nécessaire que les étudiants sont eux-mêmes soumis à l’influence des firmes tout en se croyant immunisés face à cette dernière.

Cette thèse cherche à comprendre ce qui peut freiner et surtout favoriser la formation à l’indépendance et l’indépendance de la formation elle-même des étudiants en médecine. Cette recherche a ainsi donné une place particulière aux initiatives sources de transformations à la fois personnelle et institutionnelle en faveur de l’indépendance chez les acteurs (doyens, enseignants, étudiants, associations) de la formation initiale des médecins.

Ce travail s’articule autour de quatre niveaux :

  1. les politiques globales conditionnant l’enseignement supérieur,
  2. les positions des différents acteurs de la formation,
  3. les enjeux curriculaires,
  4. et les dispositifs pédagogiques.

Les étudiants en médecine se forment dans différents lieux au cours de leurs études, il est ici principalement question des facultés, même si l’hôpital et les stages chez des médecins généralistes sont aussi abordés. Enfin, tout en se focalisant sur la France, ce travail met à contribution les expériences réalisées à l’international en lien avec notre question.

  • Quelle formation à l’indépendance est-elle possible pour les étudiants en médecine, par rapport à l’influence de l’industrie pharmaceutique ?, formindep, présentée et soutenue publiquement par Paul Scheffer le 24 mai 2017.

SUR LE MÊME SUJET

Indépendance des facultés de médecine à l’égard de l’industrie pharmaceutique

Classement Formindep des facultés de médecine indépendantes des labos pharma

Interview de Paul Scheffer diffusée sur France Info le 10 janvier 2017 suite à la publication d’une étude sur la question de l’indépendance des facultés de médecine française à l’égard de l’industrie.

Sur le même sujet

Are Medical Faculty Students protected from Pharma Industry Influence during their Training?

Conflict of Interest Policies at French Medical Schools

January 2017 Study Abstract

Background
Medical faculties have a role in ensuring that their students are protected from undue commercial influence during their training, and are educated about professional-industry interactions. In North America, many medical faculties have introduced more stringent conflict of interest (COI) policies during the last decade. We asked whether similar steps had been taken in France. We hypothesized that such policies may have been introduced following a 2009–2010 drug safety scandal (benfluorex, Mediator) in which COIs in medicine received prominent press attention.

Methods
We searched the websites of all 37 French Faculties of Medicine in May 2015 for COI policies and curriculum, using standardized keyword searches. We also surveyed all deans of medicine on institutional COI policies and curriculum, based on criteria developed in similar US and Canadian surveys. Personal contacts were also consulted. We calculated a summary score per faculty based on 13 criteria. [range 0–26; higher scores denoting stronger policies]

Conflict of Interest Policies at French Medical Schools: Starting from the Bottom, PLOS one, dx.doi.org/10.1371/journal.pone.0168258, January 9, 2017.

Medical image credit thomashawk.

Results
In total, we found that 9/37 (24%) of French medical schools had either introduced related curriculum or implemented a COI-related policy. Of these, only 1 (2.5%) had restrictive policies for any category. No official COI policies were found at any of the schools. However, at 2 (5%), informal policies were reported. The maximum score per faculty was 5/26, with 28 (76%) scoring 0.

Conclusion
This is the first survey in France to examine COI policies at medical faculties. We found little evidence that protection of medical students from undue commercial influence is a priority, either through institutional policies or education. This is despite national transparency legislation on industry financing of health professionals and limits on gifts. The French National Medical Students Association (ANEMF) has called for more attention to COI in medical education; our results strongly support such a call.

In conclusion, the AAMC and others organizations have called for a profound cultural change in the medical profession that must begin with medical education. This is all the more important in that students who have the most contacts with industry are also those who tend to have the most positive attitudes to these relations and to believe themselves to be invulnerable to influence. Policies that restrict interactions contributing to conflict of interest have been shown to reduce industry influence on practice. Medical faculties in France have a responsibility to protect and educate their students and to support the best possible care, in the interests of patient and public health.

Prévention des conflits d’intérêts en matière d’expertise sanitaire

Intervention de Jean-Sébastien Borde, Vice-Président du FORMINDEP, 20 janvier 2016

Commission des affaires sociales: table ronde sur la prévention des conflits d’intérêt et gestion des liens d’intérêt.

Sur le même sujet

Table ronde sur les liens entre les infirmier(e)s et les labos

Débat IDE-labos : liens nécessaires, liaisons dangereuses?

Produits et dispositifs utilisés dans les soins, formations, colloques, recherche… Autant de manifestations de la présence, au quotidien, dans la pratique infirmière, des laboratoires pharmaceutiques.
À l’heure où éclatent régulièrement des scandales sanitaires, dans un contexte de recherche du risque zéro, comment penser les relations entre infirmières et industrie pharmaceutique ? Quels enjeux ? Quelle régulation ?

En savoir plus

Dépister le Cancer du Sein?

Présentation Diaporama Bénéfice Potentiel et Risques

Le dépistage organisé du cancer du sein, généralisé en France depuis 2004 et proposé aux femmes de 50 à 74 ans, fait l’objet de controverses. Celles-ci, publiées dans des revues scientifiques de premier plan, ont été longtemps minimisées auprès du grand public.

Les doutes portent sur un faible bénéfice et des risques avérés. Ces derniers sont essentiellement les fausses alertes, c’est à dire l’annonce d’une lésion mammographique qui ne s’avère pas réelle, et le surdiagnostic. Le surdiagnostic est la découverte d’un cancer qui n’aurait pas affecté la santé de la femme de son vivant, s’il n’avait pas été détecté. Le bénéfice s’avère beaucoup plus faible que présenté officiellement, en raison notamment du faible risque en valeur absolue de mourir de ce cancer, et de la faible efficacité du dépistage.

De ce constat est née une brochure indépendante, délivrant une information claire, qui se veut loyale, aussi complète que possible et facilement accessible. Elle est téléchargeable gratuitement directement sur la page d’accueil de cancer-rose.

Seize auteurs l’ont élaborée. Destinée à la lectrice concernée par le dépistage, elle est aussi pensée comme aide au praticien démuni face aux interrogations d’une patiente.

L’objectif de cette brochure, (unique en langue française alors qu’il en existe p.ex. en Allemagne pour les femmes) est de donner aux femmes le pouvoir de décider de façon rationnelle et sans être culpabilisées. Chacune se fera ainsi son opinion au travers des meilleures sources scientifiques disponibles. Même si le dépistage du cancer du sein est un programme dit de santé publique, il n’en reste pas moins que la participation est une décision individuelle qui ne peut être prise qu’en connaissance de cause, ni imposée ni subie.

Linkedin SlideShare

Dépistage du cancer du sein: peser le pour et le contre et faire le choix qui vous convient

Téléchargez une brochure indépendante, délivrant une information claire.

cancer-rose logo image
Cancer Rose vous propose de télécharger une brochure indépendante, délivrant une information claire.

Le contenu de ce post est publié par Cancer Rose, site né de la rencontre de cinq médecins indépendants, d’horizons différents.

Dépistage du cancer du sein

Une brochure permet de donner le choix aux femmes

Le dépistage organisé du cancer du sein, généralisé en France depuis 2004 et proposé aux femmes de 50 à 74 ans, fait l’objet de controverses. Celles-ci, publiées dans des revues scientifiques de premier plan, ont été longtemps minimisées auprès du grand public.

Les doutes portent sur un faible bénéfice et des risques avérés. Ces derniers sont essentiellement les fausses alertes, c’est à dire l’annonce d’une lésion mammographique qui ne s’avère pas réelle, et le surdiagnostic. Le surdiagnostic est la découverte d’un cancer qui n’aurait pas affecté la santé de la femme de son vivant, s’il n’avait pas été détecté. Le bénéfice s’avère beaucoup plus faible que présenté officiellement, en raison notamment du faible risque en valeur absolue de mourir de ce cancer, et de la faible efficacité du dépistage.

De ce constat est née une brochure indépendante, délivrant une information claire, qui se veut loyale, aussi complète que possible et facilement accessible. Elle est téléchargeable gratuitement directement sur la page d’accueil de cancer-rose.

Seize auteurs l’ont élaborée. Destinée à la lectrice concernée par le dépistage, elle est aussi pensée comme aide au praticien démuni face aux interrogations d’une patiente.

L’objectif de cette brochure, (unique en langue française alors qu’il en existe p.ex. en Allemagne pour les femmes) est de donner aux femmes le pouvoir de décider de façon rationnelle et sans être culpabilisées. Chacune se fera ainsi son opinion au travers des meilleures sources scientifiques disponibles. Même si le dépistage du cancer du sein est un programme dit de santé publique, il n’en reste pas moins que la participation est une décision individuelle qui ne peut être prise qu’en connaissance de cause, ni imposée ni subie.

A propos:

A l’origine cinq médecins, Dr Pabion, Dr Nicot, Dr Gourmelon, médecins généralistes, Dr Yver, anatomo-patologiste, Dr Bour , radiologue, se sont rencontrés dans le cadre du Formindep et ont décidé de créer un site internet d’information sur le dépistage du cancer du sein, puis cette brochure, initiative inédite puisqu’il n’en existe aucune sous cette forme en langue française.

L’objectif du groupe est d’expliquer aux femmes que ne pas se soumettre au dépistage organisé du cancer du sein par mammographie n’est pas une “faute” contre leur santé. Ces médecins ont voulu ce site et cette brochure pour informer les femmes sur la réalité de la mammographie de dépistage, et parce qu’il n’existe actuellement aucune information indépendante sur les sites officiels pouvant aider les médecins dans leur pratique quotidienne au service de leurs patients.

Assemblée Générale du Formindep cet Automne à Paris

C’est le moment de montrer votre indépendance !

Le Form indep est votre association pour une Formation et une Information médicales Indépendantes de tout autre intérêt que celui de la santé des personnes.


AG 2017

” Bonjour à tous,

Nous vous rappelons que l’assemblée générale 2017 des adhérents du Formindep est prévue aux 18-19/11/2017. Voir le programme.

Elle se tiendra comme ces dernières années dans la salle de réunion de la revue Prescrire, 68-70 bd Richard Lenoir 75011 PARIS.

Pensez à vous inscrire sur le sondage, cela nous permettra de nous organiser, notamment au niveau du repas de midi et de la soirée dans un bar.

Autrement, le conseil d’administration compte actuellement 7 membres dont 2 (Matthieu Yver et Armel Sevestre) achèvent leur mandat. Nous avons besoin de nouvelles candidatures pour étoffer l’équipe.

N’hésitez pas à proposer la votre, avec une présentation et vos motivations. Vous pouvez contacter les membres actuels du CA pour tout renseignement.

A très bientôt!

Pour le Formindep,
Armel Sevestre “


AG 2016

En 2016, l’assemblée générale du Formindep a eu lieu le week end du 19­20 novembre à Paris. Voir la newsletter.


AG 2015

L’année qui s’est écoulée a été riche en actions comme vous pouvez le constater dans cette newsletter. Le Formindep est positionné plus que jamais comme un expert incontournable dans le champs de l’indépendance des pratiques médicales.

L’assemblée générale qui aura lieu les 7 et 8 novembre à Paris sera l’occasion de balayer toute l’activité de l’année écoulée. Ce sera aussi l’occasion de nous retrouver, de faire connaissance avec les nouveaux adhérents, de programmer les futures actions et de participer aux ateliers que nous préparerons grâce à vos suggestions. Les thèmes pressentis sont multiples et ne manqueront pas de développer notre esprit critique.

Le dynamisme d’une association et sa pérennité se mesurent à la participation de ses membres à l’assemblée générale. Nous espérons ainsi vous retrouver nombreux pour échanger dans la convivialité. Je vous encourage donc à réserver votre weekend et à régler dès maintenant votre cotisation annuelle pour ceux qui ne l’ont pas déjà fait car notre indépendance repose sur un financement exclusif par les cotisations et les dons de particuliers.

Bonne rentrée à tous
JS BORDE, président du Formindep“, 22 septembre 2015.

Enquête de santé médicaments: ces ordonnances qui tuent

Envoyé Spécial, 09 juin 2015

Dans leur nouvelle enquête, Marina Carrère d’Encausse, Michel Cymes et Benoît Thevenet s’intéressent aux accidents dus aux médicaments. Effets secondaires, surdosages, mauvaises indications, interactions, le remède se révèle parfois pire que le mal…

Plus d’information
  • Après la diffusion du documentaire, les spécialistes invités sur le plateau – dont LeemFrance et Formindep – répondent aux questions des téléspectateurs, posées par sms, internet et via les réseaux sociaux.
  • Médicaments: ces ordonnances qui tuent, FRANCE 5, 9 JUIN 2015.
  • Enquête de santé : médicaments, ces ordonnances qui tuent, allodocteurs A REVOIR et se soigner 10/06/2015.
  • Regardez cette liste de vidéos sur l’industrie pharmaceutique sur notre chaîne YouTube.

La Base de Données Publique Transparence Santé

Cadeaux et contrats: quand les labos soignent les médecins

Votre médecin reçoit-il des paiements issus de laboratoires pharmaceutiques?
Est-ce de l’argent d’entreprises qui fabriquent les médicaments qu’il vous prescrit?
Vidéo JT France2 au sujet du site transparence.gouv.fr le 6 janvier 2015.

Plus d’information