L’interdiction des pesticides: c’est ici et maintenant, dit Marie-Lys Bibeyran

“Nous voulons que nos enfants puissent vivre et survivre” ~Marie-Lys Bibeyran~

Ouvrière viticole en Gironde, Marie-Lys Bibeyran raconte son combat pour faire reconnaitre les maladies des ouvriers liés aux produits chimiques.

Marie-Lys Bibeyran anime un comité de bagarre contre les pesticides, le collectif Info Médoc Pesticides, depuis le drame qui a touché son frère.

Pesticides, le Poison de la Terre

Les produits phytosanitaires sont pointés du doigt – Aude Rouaux, 2016

En Gironde ou en Charente, à proximité des vignes ou travaillant dans le milieu agricole, des ruraux auraient été touchés par l’usage des pesticides dans leur environnement immédiat.

  • Pourquoi les riverains de Birac, petite commune charentaise, développent-ils un nombre surprenant de cancers des ganglions ?
  • Comment expliquer que les enfants du village de Preignac en Gironde sont-ils plus touchés par les leucémies ?

Aujourd’hui, les familles dénoncent le silence des autorités. La réalisatrice Aude Rouaux leur donne la parole afin de mener l’enquête sur un sujet qui demeure encore en 2016 un tabou, dans le monde agricole.

Valérie Murat et Marie-Lys Bibeyran, deux personnes très impliquées dans le combat contre l’utilisation des pesticides en Gironde, sont interviewées.

L’action des pesticides sur les enfants

Conséquences de l’exposition aux produits phytosanitaires vus par Berth

Les scientifiques s’alarment, les industriels nient. Et les politiques?
Voir nos posts tagués  (Institut national de veille sanitaire).

Que toutes les vignes à côté des écoles soient traitées en Bio et hors présence des enfants

Pour que le bon sens et le principe de précaution prédomine!

image de l'ecole de villeneuve
L’école de Villeneuve est entourée de vignes ; elles longent la cour de récréation.

Le contenu de ce post a été publié par marie-lys-bibeyran, militante anti-pesticides.

Villeneuve (33), mai 2014, les élèves d’une école située à proximité de vignes sont victimes d’une intoxication aigüe, suite à l’épandage de pesticides.

05 août 2015, publication d”un rapport de l’ARS et de l’INVS suite à 9 cas de cancers pédiatriques dans le sauternais, dont 4 sur la commune de Preignac, dont l’école est située à quelques mètres d’une parcelle de vignes

Que ce soit l’arrêté préfectoral du 23 juin 2014 ou la loi sur l’avenir de l’agriculture votée à l’automne 2014, la législation se limite actuellement à l’interdiction de l’application de pesticides pendant que les enfants sont dans l’enceinte de l’établissement scolaire, ou à l’installation de filets anti- pesticides dont l’efficacité reste à prouver, ou de barrières végétales. Aucune de ces mesures ne supprime l’exposition, la ligne de conduite des pouvoirs publics et de la profession étant de chercher quelle est la meilleure parade pour tenter de limiter cette exposition, sans envisager de la supprimer. Or, toute exposition aux pesticides, qui plus est lorsqu’il s’agit d’enfants, est dangereuse pour la santé, à court et long terme.

Lorsque des pesticides sont appliqués sur les vignes proches, quelques heures maximum avant l’arrivée des enfants, ces derniers pénètrent dans une zone imprégnée de résidus de pesticides, bien avant le terme du délai de ré-entrée appliqué aux salariés agricoles. A l’heure où le ministère de l’agriculture envisage justement de faire porter les Equipements de Protection Individuelle à tous les salariés durant toute la saison de traitement, il est temps de prendre des mesures de protection à l’égard de nos enfants.

Mesures qui ne viendraient pas compromettre la survie économique de la viticulture, mais sont aujourd’hui gage d’une cohabitation sereine entre le monde viticole et ses concitoyens.

Pour exemple, la Charte qui fut signée le 02 mai dernier à Listrac-médoc, commune de 2500 habitants et 700 hectares de vigne, entre le château Liouner propriété de Mr Pascal Bosq, Marie-Lys Bibeyran et les associations de parents d’élèves. Par cette Charte, Mr Bosq s’est engagé à traiter en Bio ses parcelles jouxtant l’école maternelle, le stade et la salle socio culturelle et uniquement en dehors de la présence des enfants.

Nos enfants doivent être protégés des effets des pesticides sur leur organisme en formation, pour cela ils ont besoin de notre mobilisation.

SIGNEZ ET PARTAGEZ CETTE PETITION !

Pesticides et excès de cas de cancers pédiatriques dans le Sauternais

Preignac : les pesticides viticoles ont-ils causé des cancers pédiatriques?

ecole-preignac
Cancers pédiatriques : la responsabilité des pesticides n’étant pas écartée, la municipalité de Preignac a décidé d’acheter les vignes autour de l’école afin de limiter les risques potentiels.

Le 19 décembre 2012, le maire de Preignac Jean-Pierre Manceau a écrit à l’Institut national de veille sanitaire, INVS. Dans ce courrier, le maire fait état de cas de cancers déclarés chez des enfants fréquentant ou ayant fréquenté l’école primaire de la commune, laquelle est contigüe à des parcelles viticoles traitées aux pesticides.
Jean-Pierre Manceau demande donc à l’INVS de mener une investigation, afin de déterminer s’il y a bien davantage de cancers pédiatriques à Preignac, et si cela peut-être lié à l’usage des pesticides.

L’INVS a donc réalisé cette investigation, dont les conclusions ont été publiées le 5 août 2015.

  • Trop de cancers pédiatriques par rapport à la moyenne
  • La responsabilité des pesticides pas écartée

 

Ecoutez l’interview de Marie-Lys Bibeyran durant le reportage de France3 Régions, 10/08/2015.

En savoir plus
  • Investigation d’une suspicion d’agrégat de cancers pédiatriques dans une commune viticole de Gironde, InVS, le 05/08/2015. Rapport PDF.
  • Preignac : les pesticides viticoles ont-ils causé des cancers pédiatriques?, infomedocpesticides, 10 août 2015.

Preignac: investigation d’une suspicion d’agrégat de cancers pédiatriques liés aux pesticides

Rapport 2013 rédigé par l’ARS et l’INVS suite à une saisie par le maire de Preignac (Gironde)

preignac
Le rapport rédigé par l’ARS et l’INVS en juin 2013 est publié deux ans plus tard, en août 2015. Comment cela se fait-il que l’on ai pas eu d’informations plus tôt demande Marie-Lys Bibeyran?
Résumé InVS

En février 2013, l’Agence régionale de santé (ARS) d’Aquitaine est sollicitée au sujet d’épandages de pesticides à proximité d’une école et d’une suspicion d’agrégat spatio-temporel de cancers pédiatriques dans une commune viticole de Gironde. Une investigation est mise en place afin d’objectiver la fréquence des cancers pédiatriques et évaluer la plausibilité d’un lien avec les épandages viticoles de pesticides. La recherche des cas a été réalisée via les registres nationaux pédiatriques des hémopathies malignes (1990-2012) et des tumeurs solides (2000-2012) pour la commune et celles limitrophes, caractérisées également par une forte activité viticole.

Au total, 9 cas de cancers pédiatriques ont été enregistrés par les registres de cancer sur la commune et celles limitrophes

  • 5 hémopathies malignes de 1990 à 2012,
  • 2 tumeurs cérébrales,
  • 1 rhabdomyosarcome
  • et 1 neuroblastome de 2000 à 2012

, soit un léger excès de cas pour les 14 dernières années (8 observés pour 5,7 attendus). Sur la commune seule, cet excès est faible (4 cas observés pour 0,8 attendu).

Hormis une forte activité viticole au niveau de la zone d’étude avec des épandages à proximité de l’école, aucune autre source majeure de pollution n’a été identifiée. Les méthodes épidémiologiques ne peuvent déterminer si l’excès de cas de cancer, qui reste faible, est lié à un facteur de risque environnemental commun. Par ailleurs, il existe d’autres facteurs, notamment individuels, pouvant expliquer la survenue de ces pathologies et qui n’ont pas été investigués. La contribution des pesticides au risque cancer ne pouvant être exclue, il a été recommandé de mettre en place des actions visant à diminuer les expositions ainsi qu’une surveillance sanitaire sur la commune.

En savoir plus
  • Investigation d’une suspicion d’agrégat de cancers pédiatriques dans une commune viticole de Gironde, InVS, le 05/08/2015. Rapport PDF.
  • Investigation d’une suspicion d’agrégat de cancers pédiatriques dans une commune viticole de Gironde, infomedocpesticides, 8 août 2015.