Petites-filles DES : malformations utérines, fertilité, reproduction

Professeur Michel Tournaire, Réseau DES France, Forum d’Infertilité 2017

Vidéos en français: Distilbène DES : 60 vidéos à visionner sur YouTube.

Le troisième génération de victimes du médicament Distilbène® arrive aujourd’hui en âge de procréer.

Qu’en est-il au niveau de leur fertilité et risques supplémentaires en cas de grossesse ?

Le Professeur Michel Tournaire, membre du Conseil Scientifique de Réseau DES France, présente de nouveaux résultats de l’étude Distilbène 3 générations :

  • petites filles DES : malformations utérines.
  • petites filles DES : fertilité et reproduction.

Enregistrement provenant de la 4ème Journée Nationale de l’Infertilité, un forum d’information et d’aide aux personnes infertiles organisé cet automne 2017, Paris 12.

Le Distilbène DES, en savoir plus

Mécanismes épigénétique des perturbateurs endocriniens

Dr Anne Wautier, Réseau DES France, Forum d’Infertilité 2017

Vidéos en français: Distilbène DES : 60 vidéos à visionner sur YouTube.

Image credit @magicmaman_com.

Le Dr Anne Wautier, gynécologue médicale, aborde de façon très claire (et avec des exemples aidant à la compréhension) des notions complexes telles que : épigénétique, perturbateurs endocriniens, effets transgénérationnels du distilbene DES.

Enregistrement provenant de la 4ème Journée Nationale de l’Infertilité, un forum d’information et d’aide aux personnes infertiles organisé cet automne 2017, Paris 12.

Le Distilbène DES, en savoir plus

Forum d’Infertilité 2017

Avec les Dr Anne Wautier et Pr Michel Tournaire, Réseau DES France

Vidéos en français: Distilbène DES : 60 vidéos à visionner sur YouTube.

Lors de la 4ème Journée Nationale de l’Infertilité, un forum d’information et d’aide aux personnes infertiles organisé cet automne, deux personnalités de l’association Réseau DES France ont partagé leur expertise.

  • le Dr Anne Wautier (45:40) a abordé des notions telles que effets distilbène, épigénétique, perturbateurs endocriniens, effets transgénérationnels.
  • le Pr Michel Tournaire (51:45) a présenté de nouveaux résultats de l’étude Distilbène 3 générations : fertilité et grossesses des “petites-filles DES“.
Le Distilbène DES, en savoir plus

Perturbateurs Endocriniens : du Poison pour Nos Enfants

Nos enfants sont- ils condamnés ?

RTBF Auvio, Questions à la une, 16.11.2017.

Ecoutez Tifenn, de l’association Réseau DES France, nous parler de la 3ème génération de victimes exposées au médicament distilbène, modèle de perturbateurs endocriniens.

Avec l’avènement de la chimie, les perturbateurs endocriniens ont envahi notre environnement. Ils sont partout : dans le plastique de nos cuisines, au coeur de nos ordinateurs, dans le moteur et la peinture de nos voitures, dans nos assiettes, et même dans l’air que nous respirons. Impossible d’y échapper !

Mais ces substances parasitent notre système hormonal et dérèglent notre organisme. Les scientifiques tirent la sonette d’alarme. Infertilité, obésité, trouble de l’attention, perte de mémoire et même cancer… Les pathologies qu’on attribue aux perturbateurs endocriniens explosent.

Le Distilbène DES, en savoir plus

Médicaments dangereux : à qui la faute ?

Ce que les missions d’enquête ne vous diront jamais

Sang contaminé, hormone de croissance, Distilbène, cérivastatine, Vioxx, Acomplia, Avandia, Di-Antalvic, vaccins contre l’hépatite B, la grippe ou le cancer de l’utérus : les gens n’en peuvent plus de constater que rien ne change malgré l’accumulation des scandales pharmaceutiques, et qu’en plus, tout semble s’aggraver dans une ambiance révoltante d’impunité.

Il s’agit donc de dire aux citoyens qu’ils ont raison d’être inquiets, de leur montrer que les réformes qu’on leur propose n’ont d’autre objectif que d’aggraver les conditions qui ont rendu possibles tous ces scandales, de les convaincre enfin qu’ils n’ont aucun motif sérieux de retrouver la confiance. Bref : de leur donner des éléments de fait suffisants pour inspirer leur protestation et alimenter leur résistance.

On partira le plus souvent d’expériences concrètes dont l’interprétation saute déjà aux yeux du plus profane, pour en tirer matière à une réflexion plus abstraite, tout en essayant de caractériser le rôle des principaux acteurs à l’œuvre : les médecins, les experts, les journalistes, les fabricants.

Les affaires associées à des médicaments dangereux se succèdent et ébranlent toujours plus la confiance des consommateurs dans l’industrie pharmaceutique.

Table des matières

Chap. 1 – Les médecins
– Dérive vers le préventif
– Information médicale
– Sens des sources
– “Le roman de la médecine”

Chap. 2 – Les experts
– Conflits d’intérêts
– Rôle des décideurs
– Impunité et inamovibilité
– Incompétence
– L’illusion du processus collégial
– Erreur et obstination

Chap. 3 – Les journalistes
– Déontologie
– Formation intellectuelle
– Vérification des sources
– Conflits d’intérêts

Chap. 4 – Les fabricants
– Un monde méconnu
– Inflation réglementaire
– Innovation
– Un business insolent
– Associations de patients
– Risque zéro

En Savoir Plus
Site Web du Dr Marc Girard.
Commentaires clients sur Amazon.

Ostéoporose, il y a comme un os

Ostéoporose : vraie menace ou fausse maladie ? – Enquête de santé, le documentaire

Dans la plupart des cas, l’ostéoporose n’est pas une maladie mais un processus naturel lié au vieillissement.

Le mode de dépistage de l’ostéoporose conduit des milliers de femmes en bonne santé à prendre des traitements préventifs dont l’efficacité est remise en cause. Des médicaments censés prévenir le risque de fracture qui peuvent avoir de graves effets secondaires. Aux Etats-Unis, ils sont au cœur de retentissants procès.

Le documentaire “Ostéoporose, il y a comme un os“, réalisé par Bruno Timsit, est suivi d’un débat animé par Michel Cymes, Marina Carrère-d’Encausse et Benoît Thevenet.

Valproate : le formulaire d’accord de soins utilisé seulement une fois sur deux

Médicaments contenant du valproate : le niveau d’application des conditions de prescription et de délivrance est insuffisant

Plusieurs mesures ont été mises en place par l’ANSM depuis 2015 afin de réduire les risques liés à l’utilisation pendant la grossesse des médicaments contenant du valproate ou un dérivé (Depakine, Depakine Chrono 500, Micropakine, et génériques, Depakote, Depamide) et en particulier une démarche sécurisée de prescription et de délivrance. Cette démarche repose sur la présentation en pharmacie pour les patientes d’un formulaire d’accord de soin co-signé avec le médecin spécialiste associé à une ordonnance de ce spécialiste datant de moins d’un an. L’ANSM, en collaboration avec l’Ordre des pharmaciens, a demandé à Sanofi de réaliser une étude pour s’assurer de la bonne application de ces conditions de prescription et de délivrance (CPD).

” … le respect des conditions de prescription et délivrance était de l’ordre de 31% en 2016. Il n’atteint que 47% en 2017. … Le formulaire d’accord de soins n’était présenté que pour 50% des dispensations en 2017 (33% en 2016)… ”

Les résultats de l’étude montrent que les CPD ne sont pas suffisamment respectées.

“Actuellement, tout n’est pas fait pour éviter le valproate chez la femme enceinte. Il faut que l’information soit la plus répandue possible”

Dominique Martin, directeur général de l’ANSM.

L’utilisation des médicaments contenant du valproate ou un dérivé nécessite une attention particulière de l’ensemble des professionnels de santé et une information complète des patientes. En effet, ces médicaments présentent des risques importants de malformation et de troubles neuro-développementaux pour les enfants s’ils sont utilisés pendant la grossesse.

Communiqués ANSM
  • Médicaments contenant du valproate : le niveau d’application des conditions de prescription et de délivrance est insuffisant – Communiqué, ansm, 20/10/2017.
  • Dossier Valproate et dérivés de l’ANSM.
Articles de Presse:

Cytotec misoprostol dans le déclenchement de l’accouchement : arrêt de commercialisation proche

Le Cytotec, médicament détourné de son usage, va être retiré du marché

Malgré les différentes mises en garde de l’ANSM, le Cytotec reste majoritairement utilisé hors AMM dans des indications en obstétrique, soit pour déclencher l’accouchement à partir de 37 semaines d’aménorrhée soit dans l’interruption volontaire de grossesse médicamenteuse (IVG).

L’ANSM rappelle que cette utilisation hors AMM peut entraîner des effets indésirables graves pour la mère et l’enfant, comme la survenue d’une rupture utérine (déchirure du muscle utérin), d’hémorragies ou d’anomalies du rythme cardiaque fœtal.

Aussi, le laboratoire Pfizer a décidé d’arrêter la commercialisation de Cytotec. En accord avec l’ANSM, cet arrêt sera effectif le 1er mars 2018

Communiqué ANSM
  • Cytotec (misoprostol) : arrêt de commercialisation à compter du 1er mars 2018 – Communiqué, ANSM, 20/10/2017.
  • Mise en garde sur les risques potentiels liés à l’utilisation hors AMM du Cytotec (misoprostol) dans le déclenchement de l’accouchement et toute autre utilisation gynécologique (25/02/2013) – Point d’information, ANSM, 25/02/2013.
Articles de Presse:
  • Le Cytotec, médicament détourné de son usage, va être retiré du marché, lemonde, 19/10/2017
  • Le Cytotec® sera retiré du marché en 2018, Allodocteurs, 19/10/2017.
  • Cytotec : “On a considéré mon bébé comme un produit à rentabiliser”, francetvinfo, 19/10/2017

Trajectoires clinique des enfants distilbène

Vivre la maladie : expériences et identités contemporaines

  • Comment n’a-t-on rien appris du distilbène ?
  • Comment personne n’est-il au courant ?
  • Comment les médecins ne savent-ils rien et ne font-ils rien ?
  • Comment les personnes exposées se retrouvent-elles dans des états divers et variés ; le plus souvent de méconnaissance
    • soit de leur statut ?
    • soit des effets de cet éventuel statut ?

Il y a trois facteurs importants limitant la diffusion des connaissances :

  1. L’absence d’identification des problêmes de santé publique et des populations exposées.
  2. Les limites imposées à la production et à la diffusion des connaissances.
  3. Une généralisation tardive ; le distilbène a longtemps été considéré comme un dossier à part

Vidéo publiée le 3 février 2015 par la chaine Paris Diderot.

Suite à leur enquête – Distilbène : quelles leçons sociologiques – menée de 2010 à 2013, Emmanuelle Fillion (EHESP) et Didier Torny (INRA), sociologues, poursuivent leurs travaux et interviennent dans différents colloques.

Emmanuelle Fillion et Didier Torny

Le Distilbène DES, en savoir plus

La santé : du public à l’intime

Le 1er chapitre est dédié au Distilbène

Dans la période contemporaine, plus que jamais, les expériences de la santé, de la maladie, de la vieillesse et du handicap se constituent à l’intersection des sphères privée et publique. D’un côté la santé publique “dé-privatise” les actes et les préoccupations de santé, de l’autre, les pratiques individuelles façonnent certains dispositifs institutionnels et/ou législatifs et en même temps se “dé-singularisent“. Les individus doivent à la fois se réapproprier le message institutionnel et être en capacité de donner à une expérience intime un caractère public.

Le 1er chapitre – Des malades rendus visibles par le droit ? L’expérience judiciaire individuelle et collective des victimes du Distilbène – est dédié au Distilbène.

Si la sociologie de la santé s’est amplement développée depuis les années 1970, l’interface public-privé et la porosité de ses frontières a été peu interrogée. Les analyses de cet ouvrage apportent un nouveau regard sur ce qui circule entre les sphères privée et publique afin de rendre intelligibles les mécanismes sociaux qui sous-tendent cette interface.

– Comment s’opère le mouvement de dé-privatisation de la santé, selon quels ressorts, enjeux, limites ?
– Comment le privé s’immisce-t-il, façonne-t-il, imprègne-t-il la sphère publique de la santé ?
En partant des situations empiriques les plus représentatives, cet ouvrage invite sociologues, étudiants, professionnels de santé, usagers et citoyens à porter leur attention sur l’articulation public/privé dans le champ de la santé.

Sources

Le Distilbène DES, en savoir plus