Perturbateurs endocriniens, liste des substances anthropiques

Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques, Rapport 2011

En 2011, à l’occasion d’une proposition de loi visant à interdire le Bisphénol A dans les plastiques alimentaires, l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques a été saisi pour réaliser une étude portant sur la question des perturbateurs endocriniens et l’état des recherches.

Les substances anthropiques représentent des milliers de produits et comprennent des produits de l’industrie chimique (phtalates, bisphénol A, métaux lourds, etc.) et les produits phytosanitaires utilisés en agriculture (herbicides, fongicides, insecticides, etc.).

PRINCIPALES SOURCES DES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS CONFIRMÉS OU POTENTIELS

Produits pharmaceutiques

  • DES (Distilbène), éthynil-oestradiol (contraceptif), kétokonazole (traitement du pityriasis, pommade)…

Produits dentaires

  • Bisphénol A

Produits vétérinaires

  • DES, trenbolones (augmentent la masse musculaire)…

Produits de combustion

  • Dioxines, furanes, HAP (hydrocarbure aromatique polycyclique)…
  • Produits à usage industriel ou domestique
  • Phtalates, bisphénol A, styrène (polystyrène)…
  • Polybromodiphényl éthers (PBDE), polychlorobiphényls, organoétains…
  • Alkylphénols, parabens (conservateurs dans les produits de beauté)…
  • Arsenic, cadmium…

Produits phytosanitaires

  • Organochlorés (DDT, chlordécone…)
  • Vinchlozoline (retirée en avril 2007), linuron (herbicide)…

Phytooestrogènes

  • Isoflavones (soja, trèfle)…

Mycotoxines

  • Zéaralénone…

Perturbateurs endocriniens, le temps de la précaution

Le Distilbène DES, en savoir plus

Le Glyphosate est un Scandale Sanitaire, Politique, Economique, Humain et Social

Le Pr Charles Sultan est l’invité de 7h50 France Bleu Hérault, septembre 2017

Par Claire Moutarde, via francebleu.fr.

Pédiatre en endocrinologie, consultant au CHU de Montpellier, le Pr Charles Sultan qui se bat depuis 30 ans sur les effets des pesticides sur la santé des enfants dénonce la non interdiction du glyphosate.

Distilbène : quelles leçons sociologiques ?

Une expérience médicale et sociale des perturbateurs endocriniens

Programme National de recherche sur les Perturbateurs Endocriniens – Colloque de restitution du 12 avril 2010 – Rennes.

Que penser de la décision prise à Bruxelles pour tenter de définir les perturbateurs endocriniens ?

“On a franchi un pas significatif”… “On est dans une dynamique”…
~Patrick Levy~ , Médecin-Conseil de l’Union des Industries Chimiques

Votée hier par les Etats de l’UE, la définition des perturbateurs endocriniens hésite encore entre soumission aux lobbys et protection des populations européennes.

Source : Questions sur les perturbateurs endocriniens après leur vote européen, France Inter, Le téléphone sonne du mercredi 5 juillet 2017.

Les invités de l’émission LE TÉLÉPHONE SONNE

  • Stéphane Horel
    journaliste indépendante, documentariste
  • Pascal Durand
    Vice-président du groupe Verts-ALE au Parlement européen. Ancien avocat.
  • Patrick Levy
    Médecin-Conseil de l’Union des Industries Chimiques.

Quelques Tweets

Comment protéger nos bébés des perturbateurs endocriniens?

Où se cachent les perturbateurs endocriniens et comment limiter ce risque émergent?

Vidéo publiée le 30 mars 2017 par La Maison des Maternelles.

Partout autour de nous, des molécules sont capables d’interférer avec notre système hormonal, on les appelle “perturbateurs endocriniens”. Ces produits chimiques peuvent nous rendre malade ou créer des malformations chez le foetus.

Les perturbateurs endocriniens sont présents dans notre alimentation, dans les cosmétiques, dans les produits ménager et vêtements mais aussi dans les jouets. Cette menace invisible entraine des malformations génitales, de l’infertilité, une puberté précoce, mais peut aussi entrainer des cas de cancer et d’autisme.

Sur le même sujet

Le Distilbène, Perturbateur Endocrinien

Comment évaluer les perturbateurs endocriniens et faire face à ce risque émergent ?

Par Véronique Le Tilly, Docteur en Biologie et Maître de conférences à l’ Universités Bretagne Sud

Vidéo publiée le 09/02/2017 par Université Bretagne Sud.

Merci à Véronique Le Tilly de mentionner le DES, Distilbene – 22:10 à 24:35 – et ses effets multiples sur plusieurs générations.

Les perturbateurs endocriniens sont au cœur d’une polémique qui fait rage entre industriels et consommateurs, comme souvent quand une question de santé publique est posée : en décembre 2015 la Cour de justice européenne condamne la Commission européenne pour ne pas avoir cadré réglementairement cette classe de polluants ; en octobre 2016, un sénateur morbihannais interpelle la Ministre de la Santé sur le scandale des muesli aux fruits non bio.

Les perturbateurs endocriniens sont partout. Présents dans nos aliments, nos produits cosmétiques, nos emballages, nos eaux de surface et le volant de notre voiture, ils sont partout ! Pour mieux comprendre la nature de ce risque biologique, nous parlerons dose, mécanismes et voies d’exposition, effets cocktail et bien sûr moyens d’évaluation.
Notre laboratoire a mis au point un test d’évaluation de ce risque. Peut-il aider à une évolution des pratiques et à la prise en compte progressive de ce risque ?

Sur le même sujet

Le Distilbène, Perturbateur Endocrinien

Perturbateurs endocriniens : tous intoxiqués?

Les nouveaux poisons de notre quotidien

Enquête de santé, Allo Docteurs France 5, 01/02/2017.

Un documentaire / débat diffusé le 31 janvier 2017 sur France 5.

Documentaire

Débat

Les perturbateurs endocriniens, substances chimiques, sont présentes dans de nombreux objets de consommation courante : plastiques, résidus de pesticides sur les fruits et légumes, OGM, cosmétiques, lunettes, semelles de chaussures… Ils interagissent avec le système hormonal et seraient responsables de l’augmentation de certains cancers, selon des associations impliquées dans les problèmes de santé liés à l’environnement.

Sur le même sujet

Le Distilbène, Perturbateur Endocrinien

Des perturbateurs endocriniens dans certaines marques de préservatifs

Sortez “couverts”, mais sainement – des marques plus éthiques existent…

En France, les cosmétiques et les aliments ont l’obligation d’afficher leurs ingrédients, mais ce n’est pas le cas pour les préservatifs…

Le Lanceurun site consacré au journalisme d’enquête, aux lanceurs d’alerte et aux lanceurs d’idées – a fait analyser le préservatif le plus vendu en France.

“Ces résultats sont incontestablement préoccupants. Ils sont a priori placés dans le lubrifiant et donc très absorbables par les muqueuses du garçon et de la fille. Certes, on peut dire qu’il s’agit de quantités infinitésimales mais, avec les perturbateurs endocriniens, la dose ne fait pas le poison. Le problème aussi est que ces faibles doses s’accumulent dans le corps au fur et à mesure qu’on utilise des préservatifs. Et enfin, quid de l’effet cocktail entre ces différentes molécules ?”

dit Charles Sultan, professeur en endocrinologie pédiatrique au CHU de Montpellier.

Lisez Des perturbateurs endocriniens dans les préservatifs, le lanceur, 9 janvier 2017.

Analyse comparative de familles victimes du Distilbène et d’agriculteurs victimes des pesticides

Coline Salaris, Science politique. Université de Bordeaux, 2015

Résumé

Se présenter comme victime et se mobiliser en tant que telle dans l’espace public ne va pas de soi, même pour les membres d’une association de victimes. Il s’agit d’un long processus d’intériorisation et de reformulation identitaires consistant à donner du sens à une expérience de souffrance ; une pathologie ou un deuil. Pour les membres d’un collectif de victimes se mobilisant dans le cadre d’un problème de santé publique, il s’agit aussi d’un processus d’ordre collectif consistant à construire un groupe suffisamment cohérent pour imposer des griefs a priori personnels, comme problème public de santé.

Mobilisations en souffrance : analyse comparative de la construction de deux problèmes de santé publique : (familles victimes du Distilbène et agriculteurs victimes des pesticides), Coline SALARIS, THÈSE PRÉSENTÉE POUR OBTENIR LE GRADE DE DOCTEUR DE L’UNIVERSITÉ DE BORDEAUX, 3 décembre 2015.

Hal-SHS Archives Ouvertes, halshs-tel-01278157, 2015.

C’est de ces multiples processus, à la fois individuels et collectifs, entre intime et public que se propose d’analyser cette thèse. En nous appuyant sur une enquête comparative entre l’affaire du Distilbène et la mobilisation de travailleurs agricoles victimes des pesticides – qui croise 77 entretiens semi-directifs et une quinzaine d’observations ethnographiques des temps qui articulent ces mobilisations -, nous nous sommes demandée comment des individus dispersés et blessés parviennent progressivement et collectivement à s’imposer comme des acteurs d’action publique, et plus précisément des acteurs de la santé publique.

Coline SALARIS, halshs-01278157
Science politique. Université de Bordeaux, 2015.

Le Distilbène DES, en savoir plus

Perturbateurs endocriniens : la proposition de la Commission Européenne est très insuffisante et constitue un recul

Engager dès maintenant une réflexion globale pour la mise en place d’une classification des perturbateurs endocriniens ambitieux

La Commission européenne envisage de soumettre ce mercredi 21 décembre sa proposition de critères d’identification des perturbateurs endocriniens dans les pesticides. Cette proposition est inacceptable.

Ségolène Royal rappelle l’engagement de la France pour protéger la santé de nos concitoyens et de notre environnement ; Ségolène Royal a fait adopter la stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens en avril 2014. La France s’est associée à la Suède pour mettre la Commission européenne devant ses responsabilités.

Dernièrement, un appel de 100 scientifiques spécialistes du sujet a été publié dans le journal Le Monde, et repris largement par les médias, intitulé “Halte à la manipulation de la science !”, et qui rappelle que “jamais l’humanité n’a été confrontée à un fardeau aussi important de maladies en lien avec le système hormonal”.

Perturbateurs endocriniens : Ségolène Royal estime que la proposition de la Commission européenne est très insuffisante et constitue un recul, developpement-durable.gouv, France Écologie Énergie, 20 décembre 2016.

Ségolène Royal tient à rappeler les résultats de l’étude menée par l’agence nationale de santé publique, publiés au début du mois de décembre, qui montrent qu’on trouve des perturbateurs endocriniens (tels que le Bisphénol A et des pesticides) chez la totalité des femmes enceintes.

Ségolène Royal a demandé ce jour par courrier au président de la Commission européenne d’engager dès maintenant une réflexion globale pour la mise en place d’une classification des perturbateurs endocriniens ambitieux (qu’ils soient avérés, présumés ou suspectés).

Elle rappelle que l’Union européenne avait pris cet engagement dans le cadre du septième Programme d’action pour l’environnement