La pilule contraceptive

On nous cache la vérité depuis 50 ans

Dangers, Alternatives, de Henri Joyeux

La-pilule-contraceptive
Cancers, AVC, thrombo-embolies, dépressions, perte de libido, autisme chez les enfants… de nombreux effets secondaires graves et plusieurs maladies sont impliquées.

Des millions de Françaises prennent la pilule, une contraception hormonale ou un traitement de la ménopause. Mais la plupart ignorent toujours comment fonctionnent ces médicaments et quels effets ils peuvent avoir sur leur corps. Des centaines d’études ont pourtant été publiées dans des revues spécialisées sur les dangers du contraceptif chimique. Cette vérité scientifique est sciemment cachée depuis 50 ans ! Le scandale des pilules de 3e et 4e générations n’est que le premier épisode de ce qui pourrait être la plus grande déroute médicale du XXIe siècle. Saviez-vous que les hormones de synthèse sont au cancer du sein ce que l’amiante est au cancer de la plèvre ? En 1975, on découvrait 7000 cas de nouveaux cancers du sein par an en France. En 2013, nous approchons des 60 000 cas, et chez des femmes de plus en plus jeunes… Cancers, AVC, thrombo-embolies, dépressions, perte de libido, autisme chez les enfants… de nombreux effets secondaires graves et plusieurs maladies sont impliquées. Avec ce livre, les femmes vont enfin comprendre comment fonctionnent la contraception hormonale et le THS. Tout le monde va savoir pourquoi les autorités médicales et la plupart des médecins se taisent et continuent à prescrire des médicaments dangereux. Les femmes pourront choisir en connaissance de cause les nouvelles alternatives contraceptives, sans danger, à leur disposition. La contraception du futur est en marche avec les biotechnologies écologiques !

En savoir plus

Sur Flickr®

 

Vaccin contre le cancer du col de l’utérus: fausse santé publique?

Le médecin ne conseille plus mais impose des examens et des traitements sous contrôle des labos – Professeur Henri Joyeux

image of Pr. Henri Joyeux
Pr. Henri Joyeux, Chirurgien Cancérologue.

Vaccin contre cancer du col de l’utérus: faire courir un risque à nos enfants?

Vaccin contre le cancer du col de l’utérus : Rendre obligatoire ce vaccin dès l’âge de 9 ans, aux frais de l’assurance maladie pour 65%, et des parents que l’on saura harceler pour la santé de leurs enfants est un objectif de “fausse santé publique”.

  • Une forte publicité auprès des médecins pour prouver l’efficacité et vacciner – “le plus tôt sera le mieux” – et un bourrage de crâne à destination de toutes les mères de famille
  • Les complications de la vaccination contre les HPV
  • Qui doit être vacciné et existe-t-il des alternatives à la vaccination?

Lisez Le (futur) scandale des vaccins contre le cancer du col de l’utérus, professeur-joyeux.com, 19.09.2014.