Victoire de Julien Le Cossec, Petit-Fils Distilbène

Procès DES 3ème génération : UCB Pharma et Zurich Insurance condamnés

Aujourd’hui, c’est la victoire de Julien, victime 3eme génération du Distilbène.
C’est la reconnaissance de la justice sur la responsabilité du laboratoire UCB Pharma d’avoir commercialisé sciemment le Distilbène pour son profit et l’assurance La Zurich de les avoir couvert.

Pour la justice française, UCB Pharma a commis une imprudence par défaut de vigilance, pour avoir maintenu, sans précaution ni mise en garde un produit dont la réelle efficacité et l’innocuité se trouvaient bien antérieurement mises en doute.

C’est aussi la victoire de Ma famille, je pense bien sûr à ma mère, à mon fils cadet Arthur et à mon époux Loïc, à toutes celles et ceux qui nous ont accompagnés dans ce long périple de David contre Goliath: nos amis, notre avocate, tous nos médecins qui nous ont entourés…
Et c’est enfin aussi la victoire de toutes les victimes DES 2ème et 3eme génération.

Depuis le début, UCB Pharma avait décidé de boycotter l’expertise du Dr Bataille afin de la faire invalider. Le tribunal a, au contraire, repris à son compte ces conclusions. Les juges ont en effet retenu dans leur jugement qu’il existait des présomptions graves, précises et concordantes permettant… d’établir un lien de causalité certain entre l’exposition au DES de Sylvie Le Cossec et l’état neurologique présenté par Julien.

Cette reconnaissance de la justice sur La responsabilité du laboratoire UCB Pharma va nous permettre d’avancer vers une forme d’apaisement pour franchir les prochaines étapes, construire le projet de vie de Julien mais ce qui est sûr, c’est que cette souffrance que j’ai en moi provoqué par le Distilbène restera à vie et cela n’enlèvera en rien le handicap de Julien. Et c’est ce que le laboratoire UCB Pharma et son assureur La Zurich doivent maintenant assumer.

Enfin, je voudrais remercier les médias et vous tous qui nous avez suivi sur cette page FB depuis le début de ce combat pour relayer l’information de l’affaire Distilbène et pour votre soutien humain.

Mille Merci X
Je vous embrasse.

Sylvie Le Cossec
Sources: DES, mon fils n aura jamais son bac, 2 hours ago, 29.09.2016.

Le Distilbène DES, en savoir plus

Maman distilbène : des vies ravagées

Sylvie Le Cossec – L’invitée du jour – Les Maternelles – 3 février 2014

Vidéo publiée le 17 juin 2015 par LeS MATERNeLLES.

L’invité du jour: Sylvie Le Cossec, auteur de “Distilbène : mon fils n’aura jamais son bac“, Ed. Opéra, sortie décembre 2013.

Le Distilbène DES, en savoir plus

Le Procès de Julien, Petit-Fils Distilbène

L’hormone qui frappe la 3ème génération : Julien, le fils de Sylvie LE COSSEC

rallumer-les-étoiles

Communiqué de presse

Il est grand temps de rallumer les étoiles, celles de l’espérance et de la confiance en l’avenir. Bientôt en mars 2016, le procès du Distilbène devant la justice, l’hormone qui a frappé la 3ème génération de la famille Le Cossec: Julien, leur fils aîné polyhandicapé.

Le 10 mars 2016 aura lieu le second procès de Sylvie Le Cossec contre le laboratoire UCB Pharma, à l’origine du scandale du Distilbène.
Ce procès devra considérer si l’exposition au Distilbène de Sylvie LE COSSEC est responsable de l’accouchement prématuré, qui lui-même explique de façon directe le handicap majeur dont souffre son fils Julien.

En mars 2014, le premier procès avait permis d’établir le lien de causalité entre la mère, qui avait pris ce médicament, et sa fille, Sylvie Le Cossec.
Elle était enfin reconnue comme victime.
Un complément d’expertise avait été ordonné par le tribunal pour valider le lien de causalité entre Sylvie Le Cossec, fille DES comme on les appelle, et son fils Julien, né prématurément et lourdement handicapé.

Ce premier procès fut aussi celui des responsables du laboratoire pharmaceutique UCB Pharma qui commercialisa, dès 1953, cette molécule malgré sa haute toxicité. En dépit des mises en garde, le laboratoire continua de commercialiser ce médicament pendant 25 ans.

Ce procès fut celui des détenteurs de l’autorité morale et opérationnelle qui n’ont pas respecté leur devoir élémentaire de protection de la santé des personnes.

Ainsi, dans cette optique, nous avons pleinement confiance en notre justice.

Le TGI de Nanterre aura à se prononcer sur la responsabilité d’UCB Pharma sur ce dossier touchant maintenant la 3ème génération de la famille LE COSSEC.

Pour rappel, Le Distilbène est une hormone de synthèse prescrite aux femmes entre 1950 et 1977 pour prévenir les fausses couches.

Le fabricant, UCB Pharma, a décidé de rendre publique sa contre indication en 1977, soit 6 ans après son interdiction aux Etats-Unis.

Handicap : le Distilbène devant la justice. L’hormone qui frappe la 3ème génération : Julien, le fils de Sylvie LE COSSEC.

Sylvie LE COSSEC, la mère de Julien accuse le Distilbène d’être à l’origine du handicap de son fils Julien. Le médicament a provoqué une malformation utérine chez Sylvie LE COSSEC. Cette exposition au Distilbène in utero est responsable de son accouchement prématuré à la suite de la rupture prématurée de la poche des eaux à 31 semaines.

Aujourd’hui, Julien souffre d’un handicap à 80%.

  • Il présente une paralysie cérébrale très sévère.
  • Il n’a pas d’autonomie pour les actes de la vie courante, il a besoin d’une assistance en permanence.
  • Il présente une pathologie orthopédique secondaire évolutive.
  • Julien a des capacités d’expression limitée, il ne fait pas de phrase et se limite à répéter des idées.
  • C’est un enfant de 2 ans dans le corps d’un adolescent de 17 ans.

2 grossesses pathologiques, un cancer de l’utérus, une vie de femme et de famille irréversiblement bouleversée. Sylvie le Cosseccontact média souhaite ardemment la reconnaissance du handicap de son fils Julien.

Elle pourra alors entamer un processus de reconstruction et gagner une certaine forme de liberté et de sérénité pour elle et sa famille.

Sources
Le Distilbène DES, en savoir plus

Ça vous est arrivé : mon fils est handicapé suite à un médicament que prenait ma mère…

“POUR JULIEN, RIEN N’ENTRAVERA MA DETERMINATION FACE A UCB PHARMA” ~Sylvie Le Cossec~

Regardez le Diaporama, et l’album de photos “DES in the Medias” sur Flickr.
Sources
Sur Flickr®
Le Distilbène DES, en savoir plus

UCB Pharma comdamné et Victoire de Sylvie (Procès Distilbène)

Une double victoire pour Sylvie Le Cossec, 2014

image de Sylvie et de son fils
Sylvie Le Cossec auteure de: 
Mon fils n’aura Jamais son bac

La justice a condamné ce jeudi le laboratoire UCB Pharma à indemniser à hauteur de 81 910€ Sylvie Le Cossec, “fille Distilbène”, qui a subi une ablation de l’utérus et deux grossesses pathologiques. Son fils Julien est polyhandicapé. ”

Lisez Sylvie, “fille Distilbène”, sera indemnisée
l’Express, par Claire Hache, 6 mars 2014


Ecoutez l’interview de Sylvie par David Cormier pour Le Télégramme.

Le Distilbène DES, en savoir plus

Jugement du Procès Distilbène de Sylvie contre ucb Pharma le 6 mars 2014

Sylvie, Fille Distilbène, “confiante” attend le délibéré

Jugement du Procès #Distilbène de Sylvie @aristote11 contre @ucb_news #ucbPharma le 6 mars 2013
Sylvie Le Cossec “confiante” attend le délibéré

Sylvie Le Cossec, l’auteure de Distilbène, Mon Fils n’aura Jamais son Bac, une Sarthoise mère d’un enfant polyhandicapé qui demandait ce jeudi au tribunal de Nanterre de condamner UCB Pharma, le laboratoire qui a commercialisé le Distilbène prescrit à sa mère, estimait, au sortir de l’audience, que “le lien de causalité mère-fille devrait aboutir à la condamnation d’UCB Pharma”. En revanche, pour son fils, elle a demandé au TGI une contre-expertise, qui pourrait entraîner de nouvelles années de procédure. Le juge annoncera sa décision le 6 mars.

Lisez “Fille Distilbène”. Sylvie Le Cossec “confiante” attend le délibéré, le Télégramme, 16 janvier 2014

Le Distilbène DES, en savoir plus

France Procès Distilbène: une Sarthoise dénonce UCB Pharma

Carnet de Santé sur France Inter

10 janvier 2014 – Interview de Sylvie Le Cossec

La vie de Sylvie a été ravagée par le Distilbène, cette hormone de synthèse prescrite à sa mère et supposée éviter les fausses couches.

Deux grossesses pathologiques, un fils polyhandicapé à la vie dévastée, une carrière internationale stoppée, une vie de couple bouleversée, un cancer de l’utérus, un quotidien difficile à gérer… Sylvie publie son livre “Distilbène, Mon Fils n’aura Jamais son Bac” et dénonce le laboratoire UCB Pharma.

Le Distilbène DES, en savoir plus
Listes d’enregistrements sur SoundCloud

Le Livre “Distilbène, Mon fils n’aura Jamais son bac” maintenant disponible

Préface du docteur Irène Frachon

Distilbène, Mon Fils n’aura Jamais son Bac, de Sylvie Le Cossec
Le livre de Sylvie Le Cossec est disponible pour le Grand Public depuis aujourd’hui

Le livre Distilbène, Mon Fils n’aura Jamais son Bac, de Sylvie Le Cossec – voir le Communiqué de Presse – est disponible pour le Grand Public depuis aujourd’hui 10.01.14 pour 9€. Vous pouvez le commander à: secretariat@grandlargeimprimerie.com.
Retrouvez le livre sur Facebook et Twitter.

Le Distilbène DES, en savoir plus

Distilbène, Mon Fils n’aura Jamais son Bac

Sylvie Le Cossec avait une carrière internationale toute tracée, avant queque sa vie soit ravagée par le Distilbène

Communiqué de Presse

Distilbène, Mon Fils n'aura Jamais son Bac
Préface du docteur Irène FRACHON

Femme indépendante et brillante à la carrière internationale toute tracée, Sylvie Le Cossec nous raconte comment sa vie a été ravagée par le Distilbène, cette hormone de synthèse prescrite à sa mère pour lui éviter les fausses couches et qui s’est sournoisement immiscée dans son corps et celui de ses enfants.

Deux grossesses pathologiques, un fils polyhandicapé à la vie dévastée, une carrière internationale stoppée, une vie de couple bouleversée, un cancer de l’utérus, un quotidien difficile à gérer…

Ce livre est son histoire, le récit d’une enfance, d’une adolescence, d’une vie pas comme les autres avec en filigrane le distilbène.

Une longue confidence, un tête à tête sincère, intime et exclusif dans lequel tous les sujets seront abordés sans aucun tabou.

Préface du docteur Irène FRACHON, pneumologue de renom au CHU de Brest, à l’origine du scandale du MEDIATOR. Elle soutient également la cause des « filles DES », sensibilisée à la face sombre de cette hormone de synthèse et aux drames en résultant .A l’instar du MEDIATOR se profile, à travers le DISTILBENE, « le spectre de la pharmacodélinquance et les mécanismes de ce que l’on nomme la criminalité à col blanc ».

Contacts média

Catherine GARRUCHO +33 06 64 37 74 87

Le Distilbène DES, en savoir plus