Valproate et dérivés: nouvelles conditions de prescription et de délivrance le 31 décembre 2015

Le contenu de ce post est publié par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santéagit au nom de l’Etat pour des produits de santé sûrs, efficaces et innovants.

ansm31122015
Valproate et dérivés (Dépakine®, Dépakote®, Dépamide®, Micropakine® et génériques) : Rappel de l’échéance du 31 décembre relative à la mise en application des nouvelles conditions de prescription et de délivrance.

Lettre aux professionnels de santé – ANSM 26/11/2015

Information destinée aux spécialistes en neurologie, psychiatrie, pédiatrie (expérimentés dans la prise en charge de l’épilepsie), médecins généralistes, gynécologues, gynécologues-obstétriciens, pharmaciens, centres de planning familial, sages-femmes, services de PMI

Les spécialités à base de valproate et dérivés ne doivent pas être prescrites chez les filles, adolescentes, femmes en âge de procréer et femmes enceintes, sauf en cas d’inefficacité ou d’intolérance aux alternatives médicamenteuses.

Après le 31 décembre 2015, aucune délivrance de ces spécialités ne pourra se faire aux patientes sans présentation :

  • de la prescription initiale annuelle par un spécialiste ;
  • et du formulaire d’accord de soins signé.

Les patientes en âge de procréer ou susceptibles de l’être un jour et actuellement traitées par ces spécialités doivent donc consulter un médecin spécialiste dans les meilleurs délais (si cela n’a pas déjà été fait), afin qu’il réévalue la nécessité du traitement et qu’il leur fasse signer un accord de soins en cas de maintien du traitement.

Have your say ! Share your views