Votre enfant est-il pollué de perturbateurs endocriniens?

Etude exclusive que “l’Obs” a commandée cet été au laboratoire luxembourgeois Human Biomonitoring Research Unit (HBRU)

Votre-enfant-est-il-pollué
“L’Obs” a fait analyser – au laboratoire luxembourgeois Human Biomonitoring Research Unit (HBRU) – 63 mèches de cheveux d’un panel d’enfants de moins de 12 ans. Résultat : les perturbateurs endocriniens, des substances chimiques qui dérèglent les hormones, s’y bousculent !

Arnaud, dites-moi, vous avez un chat chez vous, non ?

” Etonnement du journaliste. Euh, oui en effet, mais… “

Et parmi vos trois fils, celui qui joue le plus avec le chat est celui-ci, non ?

” Mais comment diable Brice Appenzeller, directeur de la Human Biomonitoring Research Unit (HBRU), un laboratoire de recherche public situé au Luxembourg, qui n’a jamais mis un pied chez l’auteur de ces lignes, sait-il tout ça ? Le chercheur désigne en souriant le tableau qui s’affiche sur son écran d’ordinateur. “

Regardez la colonne ‘fipronil’. Observez les concentrations élevées que l’on trouve chez votre fils.

” Argh ! Le fipronil est un antipuces prescrit par les vétérinaires pour les chats. Accessoirement, c’est un perturbateur endocrinien qui s’attaque à la thyroïde, dont les conséquences sur le développement des enfants sont plus qu’inquiétantes. “

Have your say ! Share your views