Children’s cereals contain glyphosate residues at high level, second round of tests shows

Another round of tests finds weedkiller widespread in popular cereals and snack bars

Following an initial test last August, a second round of tests commissioned by the Environmental Working Group found the active ingredient in Monsanto’s Roundup weed killer in every sample of popular oat-based cereal and other oat-based food marketed to children.

“People don’t want this pesticide on their food, especially in foods marketed to and consumed by children,”

said Tasha Stoiber, senior scientist at EWG.

Almost all of the samples tested by EWG had residues of glyphosate at levels higher than what EWG scientists consider protective of children’s health with an adequate margin of safety.

Glyphosate in Food Controversy : Is it Safe to Feed My Children Cereal for Breakfast ?

Are there health risks from the chemicals found in popular cereals?

Certified nutritionist Shellee Dyne breaks down the toxology report.

  • Video published on 20 Aug 2018 by FOX 11 Los Angeles.
  • Reference. Featured image credit EWG.

The corruption of science by the industry (agrochemical)

The Monsanto Papers: Poisoning the scientific well

Monsanto flooded scientific journals with ghostwritten articles and interfered in the scientific process in order to defend its glyphosate herbicides

GMWatch reports, 14 August 2018.

The research article The Monsanto Papers: Poisoning the scientific well is a useful peer-reviewed source detailing Monsanto’s – corporate science – deceptive activities aimed at defending glyphosate herbicide, as revealed in the company’s internal documents force-disclosed in US cancer litigation and obtained by US Right to Know in freedom of information requests.

What is it about?

Examination of de-classified Monsanto documents from litigation in order to expose the impact of the company’s efforts to influence the reporting of scientific studies related to the safety of the herbicide, glyphosate

Why is it important?

The use of third-party academics in the corporate defense of glyhphosate reveals that this practice extends beyond the corruption of medicine and persists in spite of efforts to enforce transparency in industry manipulation.

Abstract

OBJECTIVE
Examination of de-classified Monsanto documents from litigation in order to expose the impact of the company’s efforts to influence the reporting of scientific studies related to the safety of the herbicide, glyphosate.

METHODS
A set of 141 recently de-classified documents, made public during the course of pending toxic tort litigation, In Re Roundup Products Liability Litigation were examined.

RESULTS
The documents reveal Monsanto-sponsored ghostwriting of articles published in toxicology journals and the lay media, interference in the peer review process, behind-the-scenes influence on retraction and the creation of a so-called academic website as a front for the defense of Monsanto products.

CONCLUSION
The use of third-party academics in the corporate defense of glyhphosate reveals that this practice extends beyond the corruption of medicine and persists in spite of efforts to enforce transparency in industry manipulation.

Glyphosate found in popular breakfast products

Weed Killer in $289 Million Cancer Verdict Found in Oat Cereal and Granola Bars

No one wants a breakfast that is contaminated with weed killer. Well, according to independent laboratory tests commissioned by EWG, popular oat cereals, oatmeal, granola and snack bars come with a hefty dose of the weed-killing poison in Roundup.

Glyphosate, an herbicide linked to cancer by California state scientists and the World Health Organization, was found in all but two of 45 samples of products made with conventionally grown oats. Almost three-fourths of those samples had glyphosate levels higher than what EWG scientists consider protective of children’s health with an adequate margin of safety. About one-third of 16 samples made with organically grown oats also had glyphosate, all at levels well below EWG’s health benchmark.

More information

  • Breakfast With a Dose of Roundup? EWG’s Children’s Health Initiative, AUGUST 15, 2018.
  • The Roundup Chemical Found Responsible for Cancer Might Also Be in Your Cereal, motherjones, Aug. 15, 2018.
  • Report: Oatmeal, breakfast foods contain unsafe amounts of weed killer, eu.freep, Aug 17, 2018.

Quelles vont être les conséquences de la récente condamnation de Monsanto ?

Le procès de tous les dangers pour Monsanto

Monsanto : un jugement historique, avec Emilie Gaillard, maître de conférences à l’Université de Caen Normandie et spécialiste du droit des générations futures, elle a participé à l’organisation du « Tribunal Monsanto » qui s’est tenu à la Haye en octobre 2016 et Stéphane Foucart, journaliste au Monde, lauréat en 2018 du Prix de la Presse Européenne avec Stéphane Horel pour leur enquête sur les Monsanto Papers.

  • Quelles vont être les conséquences de cette condamnation pour Monsanto, qui prévoit déjà de faire appel ?
  • Que va-t-il se passer pour les milliers d’Américains qui ont lancé des procédures similaires?
  • Et quels effets sur les débats autour de la toxicité du glyphosate ?

Monsanto condamné à payer 289 millions de dollars à un jardinier américain atteint d’un cancer

Dewayne Johnson, un jardinier atteint par un cancer du système lymphatique incurable, à la suite de l’utilisation de pesticides du groupe : le roundup et le ranger pro, a gagné son procès

Le tribunal de San Francisco a rendu cette décision la nuit dernière après que le jury populaire ait jugé que c’était bien le Round up et le Ranger pro, pesticides à base de glyphosate utilisé par le jardinier pendant plusieurs années qui ont contribué à la maladie du plaignant.

Mais le jury a également affirmé que Monsanto connaissait la dangerosité de ces produits et a volontairement choisi de ne pas avertir le consommateur de cette dangerosité. Image credit @olbesancenot.

« Générations Futures salue cette décision historique qui reconnait le caractère cancérogène de ces produits à base de glyphosate et la responsabilité de Monsanto dans le fait de les avoir mis sur le marché sans en avertir le consommateur »

déclare François Veillerette, Directeur de Générations Futures.

« Même si Monsanto a fait appel, nous espérons que cette condamnation est la première d’une longue série, aux Etats Unis ou des milliers de procédures similaires ont été lancées, mais aussi en France- avec la famille Grataloup par exemple- et ailleurs dans le monde. Par ailleurs cette décision souligne l’urgence de retirer les pesticides à base de glyphosate du marché ce que nous appelons le gouvernement français à faire au plus vite !»

ajoute-t-il.

L’Intrusion des Lobbies à l’Assemblée Nationale

Glyphosate : le lobby Bayer-Monsanto connaît les amendements avant les députés !

Preuve ultra flagrante de la collusion entre lobbys de l’industrie chimique et l’état !

Assemblée Nationale, 22.05.2018 : L’intervention de la députée Delphine Batho sur le fait que son amendement “CD 182” se soit retrouvé dans les mains de Bayer-Monsanto (leur permettant de préparer leur argumentaires) près de quatre jours avant d’être porté à la connaissance des parlementaires.

Le Roundup face à ses juges, livre de Marie-Monique Robin

Les ravages provoqués par l’herbicide

Depuis plusieurs années, l’inquiétude ne cesse de croître quant aux dangers du pesticide le plus utilisé au monde dans les champs et les jardins : le glyphosate. D’autant qu’en 2015, le Centre international de recherche sur le cancer l’a déclaré “cancérigène probable” pour l’homme, contredisant ainsi les agences de santé américaines ou européennes qui avaient assuré l’innocuité du Roundup de Monsanto, puissant herbicide dont le principe actif est le glyphosate.

Les victimes du glyphosate…

Prolongeant son enquête retentissante de 2008 sur les dangers des produits toxiques de la firme américaine (Le Monde selon Monsanto, livre et film), Marie-Monique Robin montre dans ce livre (et le film associé) que la dangerosité du glyphosate est plus grande encore qu’on le craignait. Dans le monde entier, il rend malades ou tue sols, plantes, animaux et humains, car l’herbicide est partout : eau, air, pluie, sols et aliments. Le produit, cancérigène, est aussi un perturbateur endocrinien, un puissant antibiotique et un chélateur de métaux. D’où autant d’effets délétères documentés ici par des entretiens très forts avec des victimes aux États-Unis, en Argentine, en France et au Sri Lanka, ainsi qu’avec de nombreux scientifiques.

Ce livre choc révèle l’un des plus grands scandales sanitaires et environnementaux de l’histoire moderne. Il montre que, face à l’impuissance ou l’absence de volonté des agences et des gouvernements pour y mettre fin, la société civile mondiale se mobilise : en octobre 2016, s’est tenu à La Haye le Tribunal international Monsanto, où juges et victimes ont instruit le procès du Roundup, en l’absence de Monsanto, qui a refusé d’y participer. Donnant son fil conducteur au livre, ce procès a conduit à un avis juridique très argumenté, qui pourrait faire reconnaître le crime d’”écocide“, ce qui permettrait de poursuivre pénalement les dirigeants des firmes responsables.

En savoir plus

L’Amour est dans le Pré…

La France se positionne-t-elle vraiment contre le glyphosate ?

Une nouvelle étude démontre l’inefficacité de l’agriculture intensive et recense les alternatives au glyphosate.
Communiqué de presse greens-efa.eu.

“Quand l’amour s’avère toxique mieux vaut divorcer: notre rapport de 50 pages explique comment se séparer du glyphosate”
eurodéputés EE, 18 oct. 2017. Image via Deligne, dessin de presse.

Les Alternatives aux Pesticides

Promo sur le Glyphosate

Herbicide le plus vendu au monde et cancérogène, c’est possible

Dans une Europe où les produits agricoles circulent sans entraves, nos agriculteurs seront plaçés en position de concurrence certes libre, mais bel et bien faussée.

  • Image via Marianne, N°1081, décembre 2017.